Les frais et cotisations inclus dans une assurance voyage

Dans la définition de la cotisation d’une assurance voyage, différents types de charge sont à considérer. Ces derniers sont spécifiques au déplacement de la personne, mais aussi, à sa sécurité durant le voyage, des différentes charges y afférentes ainsi que des risques qu’il encourt.

La prime pure

L’étude de la tarification des produits d’assurance voyage renvoie toujours à la définition du prime pure. Il s’agit de la plus petite partie du prime d’assurance évaluée comme le coût du risque, c’est à dire le montant moyen servira à l’assureur de payer ses obligations envers l’assuré sans profit ni perte pour la compagnie. Il peut être évalué de façon actuarielle lorsque les données à la disposition de l’analyste sont suffisamment complètes et de bonnes qualités. Par ailleurs, la prime pure n’est pas le montant demandé à l’assuré pour couvrir les risques portant atteinte à sa personne, à ses effets et à sa responsabilité civile, d’autres parties de nature commerciale, fiscale et comptable font encore l’objet d’une addition. En outre, la cotisation nette désigne le montant débloqué par l’assureur pour rembourser ses obligations envers l’assuré, comportant le coût de risque ou prime pure et les frais de fonctionnement de la compagnie. Ces derniers incluent les charges du personnel, des agents généraux et des courtiers. Elle peut être assimilée au coût de revient des produits offerts par la compagnie. Dans ce sens, la détermination de la cotisation nette prend en compte des éléments de base (charges fixes) pour l’ensemble des produits et des éléments distinctifs de chaque produit (charges variables). Ce sont donc les charges de fonctionnement évaluées par la compagnie qui différencient la prime pure et la cotisation nette.

Les différentes charges

Parmi les charges incluses dans une assurance voyage, on a les charges accessoires. Il s’agit de charges supplémentaires rattachées à des petites dépenses courantes comme les dépenses de courrier, les dépenses liées à l’édition des contrats. Elles font parties des charges incorporables au coût de revient et devraient être prises en compte dans la détermination du prix de chaque produit d’assurance. Quant aux charges fiscales, les entreprises d’assurances sont assujetties à un certain nombre de taxe comme les autres entreprises telles que, la TVA, l’IS, etc. mais toutes les activités proposées dans le cadre de l’assurance voyage sont aussi taxables. Les taux, indiqués par les dispositions du code des assurances et du code général des impôts, varient en fonction de la nature de l’activité. Ils sont calculés à base du montant de la cotisation nette et les accessoires prises en compte. Selon les dispositions comptables et fiscales, les charges fiscales sont aussi incorporables au prix de revient des produits d’assurance voyage proposés par les assureurs. Toutefois, le respect de certaines conditions prévues par le code général des impôts sur la franchise, accorde aux analystes la possibilité de profiter des optimisations possibles sur ces charges fiscales. Enfin, on notera également l’indice. L’indice est un multiplicateur appliqué à certains coûts de prestations d’assurance voyage. Il sert à calculer et à appliquer l’élasticité du montant des cotisations et des primes par rapport à l’évolution du niveau de garantie à la charge de l’assureur. L’indice choisi par l’assureur est inscrit dans une clause nommée, clause d’indexation, dans laquelle il devrait être porté à la connaissance de l’assuré, validé et accepté par celui-ci. En général, les indices sont applicables aux contrats à durée annuelle comme les packs annuels proposés sur le site mondial-assistance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *